dimanche 20 mai 2018

A propos des drapeaux brulés

Ces manifestations d'hystérie que l'on retrouve dans un très grand nombre de pays musulmans mais aussi chrétiens (beaucoup moins) est une attitude qui me semble non seulement primaire , pour ne pas dire débile, mais surtout qui enlève toute dignité a celui qui se rabaisse à bruler un drapeau.

Par ailleurs, non, ce n'est pas le drapeau israélien qui doit bruler, mais la racaille qui en fait l'usage, bruler un drapeau judaïque ne sert au mieux que d'exutoire, au pire, de manifestation d'hystérie et de catharsis pathétique.

Sans compter qu'il est encore bien plus stupide de bruler un drapeau américain, nation phagocytée par un gouvernement d'occupation sioniste et dont les habitants sont tous sous contrôle, mais où il y a également des résistants et des américains honnêtes (et fortement hostiles au judéo-sionisme) .

Alors, les algériens brulant un dapeau français ou marocains sont ceux qui me font le plus de peine tant l'attitude est pitoyable, idem pour les français et marocains brûlant un drapeau algérien... 

Ça n’apporte strictement rien, c'est un acte de provocation qui n’excite au final  que les sots et les patriotards de bas niveau! Il faut au contraire élever le niveau et se battre sur le terrain des idées.


lundi 14 mai 2018

Lâcheté mondiale!


Aujourd'hui, Lundi 14 mai, le monde aura connu un jour sombre, un de plus, et toujours a cause du même poison, le poison juif.

Les palestiniens comptent 55 morts et pas moins de 2700 bléssés, tous civils, dont des enfants, et cela dans une normalité totale,aucun état n'a daigné déclaré la guerre a cette pourriture de pseudo pays.

Mais bon sang, les pays musulmans devraient se réveiller d"une seule traite, la liquidation des juifs est possible.Mais il faut qu'elle se fasse PARTOUT dans le monde.

Car le coupable de ce massacre n'est pas que l'entité sioniste, mais l'ensemble de cette maudite peuplade parasitaire juive.

Les gens conscients devraient se réveiller, ous approchons le début de la fin. Les juifs vont devoir payer l'addition. Physiquement. La destruction des juifs occidentaux est la clé de la victoire.

La libération de la Palestine passe par l'anéantissement de cette sale race hébraïque en Europe et aux USA.

jeudi 10 mai 2018

Isreal-Iran: Faites vos jeux, rien ne va plus !

Le Moyen Orient à toujours été un chaudron de sorcières et d'ensorceleurs, et si vous ne le savez pas c'est que vous ne devez pas prendre suffisamment de distance pour vous en apercevoir. Là bas règne plus que partout ailleurs le mensonge et la calomnie, surtout depuis la prise de pouvoir des sionistes d'une part et des wahhabites d'autre part.

La République "islamique" d'Iran et l’entité sioniste mènent depuis toujours une guerre de façade, qui ne s'est jusque là traduite que par des menaces et des invectives. Or cette phase est en passe de s'achever et pourrait, éventuellement, laisser place à une guerre sur un plan militaire.  

Une guerre dont les enjeux ne sont pas vraiment idéologiques mais géostratégiques, une guerre de chasse gardée, de zones d'influences. 

Si cette guerre doit éclater, nous seront évidemment favorables à une victoire, même infime, de l'Iran, et ce même si cette puissance nous est hostile à long terme (pour des raisons maintes fois évoquées sur ElAfkarElWataniya). Israel doit disparaitre, cet Etat est un cancer pour le monde, son programme de domination et d'hégémonie est intolérable, son messianisme politico-religieux aussi. 
Cela étant dit, il y a un autre État qui doit disparaitre, c'est l'Arabie Saoudite, et ce par la libération totale de la Mecque et de Médine, qui doivent revenir aux gardiens ancestraux des vieilles familles arabes, et avec à la clé, l’exécution de la famille Al Saoud et les familles Wahhabites qui ont financé Daesh et Al Quaida, Tout cela en espérant que l'Iran soit affaibli.

Mais le plus important, c'est la disparition d’Israël, une disparition au possible physique et matérielle, une élimination de la pourriture juive qui vit sur ces terres occupées illégalement. Hormis la minorité juive autochtone et sémite, très reconnaissable par les palestiniens , qui a toujours vécu sur la terre de Palestine, très religieux, et qui n'ont, honnêtement, jamais posé de problèmes, et donc qui sont parfaitement à leur place là bas.

Fidèle à notre ligne nationaliste radicale algérienne, la cause palestinienne n'est pas notre priorité première, nous avons fort à faire dans notre propre pays, lui aussi menacé par une occupation d'un autre genre, mais, cela étant dit:  La Palestine doit être libérée, et le cancer juif doit être vaincu. C'est une question de justice. 

 


dimanche 6 mai 2018

bientot en Algérie

La ligue de Défense Noire Africaine va bientot débarquer en Algérie, des "étudiants" noirs qui squattent nos universités en discutent. Voici leur singe en chef (avec son ami issu d'un mouvement proche de la Ligue de Défense Juive):


lundi 23 avril 2018

La guerre raciale est à nos portes

Après les réaction aussi colériques et déplacées de la part des autorités maliennes à l'encontre de notre pays, voici que notre très valeureux directeur d'études au ministère de l'intérieur M.Hassan Kacimi, à indiqué que 58000 migrants subsahariens se sont rendus coupables de crimes divers sur notre terriotoire. Le peuple algérien doit s'apprêter à se préparer à la guerre, les nègres nous déclaret la guerre, une guerre sourde, souterraine, et avec la complicité des associations antiracistes et pro-migrants (en tête Amnesty International et Human Right Watch). Nous devons nous occuper de ces harkis, et de faire comprendre à la vermine subhareinne qu'elle n'est pas la bienvenue chez nous!


Le directeur d'étude au ministère de l'intérieur et des collectivités locales, M.Hassan Kacimi a indiqué, lundi, que plus de 56000 migrants subsahariens ont été condamnés par la justice algérienne ces dernières années pour différents crimes et délits. Parmi ces migrants clandestins condamnés figurent 3000 Maliens, 20000 nigériens et 8000 de nationalités inconnues.
M.Hassan Kacimi, qui s'exprimait sur les ondes de la radio nationale, a rappelé que l'on assiste quotidiennement à l'arrivée de 500 migrants par jour à tel point que dans certaines localités frontalières algériennes sont confrontées à une modification de la composante sociologique de sa population citant l'exemple de la région de Bordj El Houas dans la wilaya d'Illizi frontalière avec le Niger où l'on compte pas moins de 8000 subsahariens essentiellement des nigériens.
Le même  responsable a révélé que dans la région  d'Agadès (Niger) quelque 7000 passeurs de migrants activent et cumulent jusqu'à 140 millions d'euros par an en participant à ce flux massif  de migrants sur le sol algérien.  Ces réseaux de passeurs se sont transformés en organisations armées et recourent à tous les moyens pour faire traverser la frontière algérienne à des milliers de subsahariens affluant de différents pays du Sahel.
Pour le représentant du ministère de l'intérieur, l'Algérie est aujourd'hui est une victime dans ce trafic en plus d'une campagne féroce visant sa stabilité. Il  a souligné que depuis quelque temps de graves accusations sans fondements sont lancées contre l'Algérie au nom des organisations humanitaires allant jusqu'à évoquer de "profilage ethnique" pratiqué pendant la seconde guerre mondiale par les nazis. 
L'ingérence humanitaire  sous couvert de défense des droits des migrants se fait par étapes, selon le même responsable, en rappelant qu'avant le "profilage ethnique" on nous accusait de "maltraitance, de déportation, d'expulsions massives, de rafles, de violences et d'emprisonnement de migrants.